materiel de collection
Mot de passe oublié ?
Vous êtes ici : Timbre
Qui sommes-nous ?
Achat
Contacts
Liens utiles

Timbres de collection

20 centimes noir Cérès

Le timbre postal ou timbre-poste est un morceau de papier, généralement enduit d'un adhésif, qui apposé sur un courrier sert à indiquer que l'expéditeur a payé l'affranchissement d'un courrier. La collection et l'étude des timbres postaux est appelée la philatélie. Les timbres de collection sont un marché populaire et mondial, en effet le timbre est l'objet le plus collectionné.
Chaque année, 17 000 timbres sont émis dans le monde et environ 200 en France. Le timbre est le principal objet de collection en France devant les pièces de monnaie… On dénombre aujourd’hui environ 2 000 000 de collectionneurs de timbres français. Les cotes de certains timbres peuvent atteindre des sommes fabuleuses. Aujourd’hui, malgré une forte baisse du trafic du courrier traditionnel, le nombre de timbres-poste émis augmente.

L'ancien système postal

Rowland HillL'usage était que le destinataire s'acquitte du montant de la taxe de transport. Au XIXè siècle, ceci s'expliquait car tout d'abord le transport n'était pas assez fiable pour que l'on veuille le payer à l'avance, ensuite son calcul était très compliqué car il fallait prendre en compte la distance précise parcourue sans compter que ce service était très honéreux. Enfin, en acceptant de payer pour le plis sans en connaître le contenu cela permettait au destinataire de montrer son intérêt pour l'écrit qu'il recevait.

Sir Rowland Hill (3 Décembre 1795 | 27 Août 1879) est considéré comme une personnalité importante de l'histoire postale pour avoir été l'inventeur du timbre-poste en faisant émettre officiellement le premier d'entre eux, le 6 mai 1840 en Grande Bretagne, le Penny Black, dessiné par Henry Corbould. Ce timbre montre sur fond noir le joli profil de la reine Victoria à 15 ans et permet l'affranchissement d'une lettre de 14 grammes. Cette invention a été une révolution dans le système postal. Avant 1840, c'est habituellement le destinataire qui paye le coût de transport par les postes du pli qui lui est adressé, et à un prix très élevé.
De ce fait, beaucoup de destinataires refusent les lettres trop coûteuses, tandis que des transporteurs privés à meilleur marché concurrencent indûment la poste. La petite histoire veut que Rowland Hill prit conscience des effets pervers de ce système pour les revenus des postes lorsqu'un jour, dans une auberge, il remarqua la serveuse recevant d'un facteur un pli de son fiancé. La jeune femme ne pouvant, semble-t-il, se permettre la dépense, Hill se proposa de la régler. Elle refusa et lui avoua que pour correspondre gratuitement, son fiancé et elle dessinaient de petits symboles sur l'enveloppe pour communiquer.

La réforme postale britannique

Pour éviter le transport à perte des courriers, Rowland Hill proposa en 1837, dans son rapport "Post Office reform, Its importance and practibility" de faire payer l'expéditeur, mais au prix très réduit de 1 penny ("Penny postage").
Cet expéditeur prouverait qu'il s'était bien acquitté de l'affranchissement en utilisant un timbre postal sur l'enveloppe, qui matérialiserait la taxe de transport, que l'administration des postes annulerait avec un cachet encré pour éviter toute réutilisation.

Cette substitution du "Port payé" au "Port dû", avec un abaissement considérable du prix du transport, entraina un accroissement immédiat, et chaque année de plus en plus important, du volume des correspondances.

Ce succès, immédiat au Royaume-Uni, fut suivi dans le reste du monde. Les premiers pays à avoir réformé leur système postal et émis des timbres postaux ont été:
1843 : les cantons suisses de Zurich et de Genève, le Brésil.
1845 : le canton suisse de Bâle.
1847 : les États-Unis, Maurice.
1849 : la France, la Belgique.

L'extension de la réforme postale à la France

Comme on le voit, en France, où, dès 1837, avait été proposée l'adoption d'une réforme analogue, il fallut attendre 9 ans, pour que, à la suite de la Révolution de 1848, la résistance de l'administration des postes ait pu être surmontée par Étienne Arago (9 Février 1802 | 7 Mars 1892) et le port payé à bon marché institué par un vote de l'Assemblée Nationale du 24 Août 1848. Ce port payé fut fixé à 20 centimes pour une lettre d'un poids maximum de 7,50 grammes. C'est en application de cette réforme que fut émis, le 1er janvier 1849, le premier timbre-poste français, le 20 centimes noir, au type Cérès de Jacques-Jean Barre (3 Août 1793 | 10 Juin 1855) avec une légende républicaine. Ce timbre non dentelé est imprimé à la Monnaie de Paris, il représente la Cérès de profil, qui est la déesse des moissons et de l'agriculture.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.
Liberté, Égalité, Fraternité.
ADMINISTRATION DES POSTES.
AVIS AU PUBLIC
TAXE DES LETTRES

LE DIRECTEUR DE L' ADMINISTRATION GÉNÉRALE DES POSTES DE LA RÉPUBLIQUE croit devoir appeler de nouveau l'attention du Public sur les principales dispositions du décret du 24 août 1848, relatif à la taxe des lettres, dont la mise en vigueur est fixée au 1er janvier prochain, et faire connaître en même temps les mesures d'exécution arrêtées le 13 de ce mois par M. le Ministre des finances.

A partir du 1er janvier 1849, toute lettre circulant de bureau à bureau, dans toute l'étendue du territoire de la France, de la Corse et de l'Algérie, sera taxée ainsi qu'il suit :

Pour une lettre dont le poids n'excèdera pas 7 grammes 1/2 ..... 20 centimes
Au-dessus de 7 grammes 1/2 et jusqu'à 15 grammes ................. 40 centimes
Au-dessus de 15 grammes et jusqu'à 100 grammes .................... 1 franc.

Les lettres ou paquets dont le poids dépassera 100 grammes supporteront un supplément de taxe de un franc pour chaque 100 grammes ou fraction de 100 grammes excédant.

Les lettres chargées et recommandées seront soumises au double port. L'affranchissement de ces lettres est obligatoire.

Les lettres à destination ou originaires des colonies françaises, dont le transport devra être ou aura été effectué par les bâtiments du commerce, ne supporteront plus pour leur parcours en France que la taxe de bureau à bureau ci-dessus fixée, plus le décime fixe pour voie de mer, qui est maintenu.

Il n'est rien changé à la taxe actuelle des lettres de Paris pour Paris ou d'une commune pour la même commune.

Pour faciliter l'affranchissement des lettres ordinaires sans déplacement pour le Public, l'Administration fera vendre dans tous les bureaux de poste, et aussi par les facteurs en tournée, à dater du 25 décembre courant, au prix nominal de 20 centimes, 40 centimes et 1 franc, des estampilles ou timbres-postes dont l'apposition sur une lettre suffira pour en opérer l'affranchissement. Les lettres pourront ainsi être affranchies par les envoyeurs eux-mêmes, puis jetées à la boîte sans autre formalité. Si, au lieu d'affranchir lui-même de cette manière, l'envoyeur de la lettre la présentait dans un bureau de poste, les employés ne l'affranchiraient pas autrement que par l'application d'un timbre-poste. Si l'envoyeur place sur sa lettre un timbre-poste qui représente une taxe moindre que celle que comporte le poids de la lettre, l'Administration appliquera à la lettre mal affranchie un supplément de taxe qui devra être acquitté en argent par le destinataire.

Les timbres-postes sont gommés sur le verso; l'envoyeur devra les coller avec soin sur la suscription, et, autant que possible, sur l'angle droit de la lettre.

Il sera fait dans chaque bureau de poste, une demi-heure ou un quart d'heure après la dernière levée officielle de la boîte, selon les obligations particulières au service dans chaque bureau, une dernière levée pour recueillir les lettres affranchies au moyen des timbres-postes. Cet avantage est accordé aux lettres ainsi affranchies d'avance, parce que leur expédition entraîne moins de travail préparatoire.

Les dispositions qui précèdent sont applicables seulement à dater du 1er janvier 1849. En conséquence, toute lettre jetée à la boîte ou présentée à l'affranchissement, dans toute l'étendue de la République, sera taxée, jusqu'au 31 décembre courant, à minuit, de la taxe progressive établie par la loi du 15 mars 1827 actuellement en vigueur, et à partir du lendemain 1er janvier, de la taxe uniforme fixée par le décret du 24 août 1848. Ces taxes seront maintenues et devront être perçues quelque soir l'époque de la remise des lettres aux destinataires.

Les timbres-postes sont imprimés sur des feuilles qui contiennent 300 timbres et qui sont divisibles par 150; mais ils seront vendus par les directeurs des postes et par les facteurs en aussi petit nombre que le Public le désirera, et par unité même, pour le prix de 20 centimes, 40 centimes et 1 franc.

La vente des timbres-postes est exclusivement réservée aux directeurs des postes et aux facteurs en tournée. Chacun de ces agents est tenu d'en avoir constamment une quantité suffisante pour satisfaire à toute demande du Public.

Il est interdit à tout débitant ou particulier de s'immiscer dans la vente des timbres-postes.

Paris, le 16 décembre 1848.
Étienne ARAGO

Peu après paraissait le 1 Franc rouge vermillonné, mais la couleur de ce timbre étant trop proche Le 1 Franc Vermillon et son remplançant de celle du 40 centimes orange avec lequel il était confondu, fut par conséquent remplacé par un 1 Franc carmin foncé. Le 1 Franc "Vermillon" est le timbre type le plus rare de la collection de France.
En 1854, près d'un quart des français utilise les timbres, mais ce n'est que le début, en effet la grande réforme postale est en marche, un tarif bas, simplifié, sans rapport avec la distance et un paiement effectué au comptant par l’expéditeur de la lettre, vont contribuer au succès du timbre et par conséquent, à la naissance de la Philatélie.

 

Les timbres commémoratifs

ocdeEn 1917, un grand changement intervient avec l'apparition du timbre commémoratif qui n'est pas uniquement destiné à l'affranchissement comme le timbre d'usage courant, en effet, les gouvernements, hommes politiques ou journalistes profitent de l'engouement du timbre pour diffusé la représentation d'une victoire, de notre patrimoine, de notre culture, d'un personnage célèbre ou tout simplement pour rendre hommage à une Organisation Internationale. Ce succès engendrera la naissance des premiers négociants en timbre-poste comme Fisson ou le dévellopement d'Arthur Maury déjà en place depuis 1860.

Caractéristiques techniques d'un timbre

La quasi-totalité des timbres sont imprimés sur du papier, même si certaines administrations postales ont pu user, par souci de promotion parfois, d'autres matériaux, comme des feuilles d'or (Afrique et golfe Persique), du plastique (Bhoutan), du vinyl, du carton, du papier parfumé (chocolat), de la dentelle, du bois ou bien même de la soie.
En 2000, la poste française a émis un timbre en l'honneur de la métallurgie représentant une tour Eiffel en argent, la fusée Ariane ou bien même la Marianne de Lamouche avec une faciale de 5 Euro en Argent massif (999/1000). Bloc du timbre Halloween

Les gommes adhésives à l'arrière des timbres peuvent être assez variées. En France, on peut signaler une variété de gomme tropicale qui a parfois été utilisée.

Les administrations postales font preuve d'originalité dans l'impression des timbres, en utilisant les techniques modernes d'impression : effet de gaufrage créant un relief en pressant le papier, impression avec une encre gonflante ou bien l'utilisation de l'encre fluorescente, comme pour le timbre d'Halloween imprimé par La Poste française.

Les différentes forme des timbres postaux sont surtout liés au développement de la philatélie. Habituellement, les timbres-poste sont rectangulaires, mais ils existent de forme triangulaire (Amérique latine et pays francophones d'Afrique), ronde (Coupe du monde de football 1998 en France) ou bien même des figures plus complexe comme une forme de coeur.

10 Franc AtlantiqueLe tirage d'un timbre n'est pas toujours officiellement connu et il peut être très disparate, par exemple, le 10 Francs vert foncé de la 100e traversée de l' Atlantique Sud: 500000 exemplaires, le 45 centimes Sully-sur-Loire de 1961: 123 millions d'exemplaires, alors que le 1 franc 50 type Pasteur surchargé 10 francs de 1928, à été émis à 900 exemplaires par le bureau de Poste spécial du paquebot Ile-de-France.

Matériel de rangement pour les timbres de collection

Le principal mode de rangement pour les timbres est le classeur ou l'album, le modèle le plus répendu est le classeur pour ranger les timbres avec 64 pages à fond noir, afin que le cartouche du timbre ressorte d'avantage.

Les variétés

Inverted JennyUn timbre postal devient une variété lorsqu'il est différent de la version normale, dû a un problème d'impression, de découpage ou de perforation. Les variétés sont recherchées par les collectionneurs de timbres, en raison de leur rareté et de leur originalité, puisqu'elles sont accidentelles et que les contrôles à l'imprimerie sont strictes et rigoureux. Les exemples les plus spectaculaires sont les changements de couleurs, l'omission ou inversion d'une couleur, ou la variété de surcharge, à signaler que le tête-bêche (un timbre a été imprimé à l'envers sur une feuille) n'est pas une variété.

Les timbres par année complète

Afin de simplifier la collection des timbres modernes, nous vendons ceux-ci en années complètes, c'est à dire par exemple, pour l'année 1967, vous obtiendrez les 33 timbres qui ont été imprimés dans cette année. Les timbres que nous vendons sont en neufs et sans charnière.

 
Monnaies | Billets | Timbres | Fournitures | Librairie | Nouveautés | Conditions générales de vente | Mentions légales