5 Francs Noir

5 Francs NOIR5 francs noirVerso 5 Francs NOIR

5 FRANCS NOIR

Ce billet de 5 Francs NOIR de la Banque de France a été imprimé du 1er décembre 1871 au 19 janvier 1874 et mis en circulation à partir du 1er février 1872.

D’après : une œuvre de Camille CHAZAL gravée par Paul DUJARDIN.

Impression : Bleue (date et signe du zodiaque), la valeur en lettres, les numéros et les signatures du Secrétaire Général, Caissier Principal imprimés en noir.

Billet recto : Deux statues, un homme et une femme drapées à l’ancienne sur un socle, dans lequel apparaît la valeur 5 en chiffre (blanc) dans un rond à fond bleu. À droite et à gauche, en majuscule et en minuscule dans deux cercles à fond bleu : « L’article 139 du code pénal puni des travaux forcés à perpétuité ceux qui auront contrefait ou falsifié les Billets de Banque autorisées par la loi, ainsi que ceux qui auront fait usage de ces Billets. »,  délimite la valeur faciale de CINQ FRANCS en noir. En bas et centré sur fond bleu et en lettres capitales : « LE FAUSSAIRE SERA PUNI DES TRAVAUX FORCÉS A PERPÉTUITÉ. »

Billet verso : Groupe allégorique de trois personnages assis sur une stèle, représentant la Science, l’Agriculture et le Commerce, fond de sécurité décoré d’arabesques. À gauche et à droite, sous les valeurs faciales « 5 », en lettres majuscules et minuscules : « L’article 139 du code pénal puni des travaux forcés à perpétuité ceux qui auront contrefait ou falsifié les Billets de Banque autorisées par la loi, ainsi que ceux qui auront fait usage de ces Billets contrefaits. Ceux qui les auront introduits en France seront punis de la même peine. »

Dimension : 125 x 80

Filigrane : Sans filigrane

Nombre d’alphabets : 3400

1 Alphabet : 25000 Billets (25 lettres de 1000 billets)

Observations : Ce billet de 5 Francs type 1871 est destiné à pallier la pénurie de numéraire dûe aux conséquences de la guerre avec la raréfaction des pièces de monnaie en métal précieux d’or ou d’argent. Son cours est forcé, comme pour les autres billets émis par la Banque de France, ainsi ces billets de cinq francs doivent être admis par les caisses publiques sans aucune restriction.

Concomitamment à la création du nouveau billet de 5 francs par la Banque de France, la Monnaie de Paris a reçu l’ordre de suspendre le frappe des pièces d’or de 20 francs, et les pièces d’argent de 5 francs, afin de les soustraire à l’exportation, qui les enlevait à la circulation, à mesure qu’elles paraissaient. Afin de les remplacer, elle a reçu l’ordre de frapper des pièces de 2 francs, 1 franc et 50 centimes. Tous les jours, il était  mis en circulation une quantité considérable de cette petite monnaie pour remplacer les coupures qui étaient devenues plus rares dans les transactions.

Cette émission du billet de « 5 Francs Zodiaque » est également destinée à protéger et asseoir le privilège d’émission de la Banque de France qui doit faire face à l’impression des billets de nécessité par les municipalités ou les billets des chambres de commerce.

C’est à tort que plusieurs journaux ont annoncé pour le 15 janvier 1872 l’émission par la Banque de France des coupures de cinq francs qu’elle était autorisée à émettre. Malgré toute l’activité déployée, l’émission ne put avoir lieu que le 1er février 1872 et uniquement pour les coupures de cinq francs. En effet, il convenait de ne les mettre en circulation que lorsqu’on serait en mesure d’en placer à la disposition du public une quantité suffisante pour que le nouveau billet ne devienne pas au début une sorte d’objet de curiosité, sinon de spéculation. De surcroît, un accident à retardé leur apparition : l’encre mal séchée avait déteint sur les versos et obligé à une mise au pilon, puis à une réimpression complète. L’institution avait bien compris que le véritable moyen de les faire entrer à titre de monnaie fiduciaire dans les habitudes des Français étaient de prendre les mesures nécessaires pour que la distribution de ces billets de 5 Francs Noir ait lieu simultanément, à la même date et par l’intermédiaire de toutes les succursales sans exception.

« Le nouveau billet sera de la dimension des coupures émises par le Comptoir d’escompte, c’est-à-dire au modèle le plus petit de celles qui ont cours actuellement. Les vignettes, composées de figures allégoriques, et d’écussons renfermant les textes de lois qui punissent les contrefacteurs, ainsi que tous les chiffres et caractères inscrits sur le billet, seront de couleur bleue, à l’exception des mots : « cinq francs », qui se détacheront de l’ensemble en gros caractères et en couleur noire. En somme, le nouveau billet sera de beaucoup préférable aux coupures existantes, et surtout à celles de la Compagnie générale dont le moindre défaut est d’être d’une imitation beaucoup trop facile. »

Sur ce billet, l’indication des mois des dates de création est faite à l’aide des signes du zodiaque pour gagner en visibilité sur cette petite coupure de faible valeur. Ce procédé a permis d’adapter, aussi bien pour le billet de 5 Francs Noir Type 1871 que le billet de 5 Francs Bleu Type 1905, la longueur de la date à la petite dimension du billet. (Verseau) = janvier (Poissons) = février (Bélier) = mars (Taureau) = avril (Gémeaux) = mai (Cancer) = juin (Lion ou Lion inversé) = juillet (Vierge) = août (Balance) = septembre (Scorpion) = octobre (Sagittaire) = novembre (Capricorne) = décembre.

Pour ce billet d’une valeur de 5 francs, le signe du zodiaque « Lion » ne semble pas avoir existé.

En septembre 1873, la Banque de France crée un atelier dans la rue Croix-des-Petits-Champs composé de cent cinquante femmes qui ont pour mission de choisir dans la masse des 25.000.000 de billets de 5 Francs Noir qui arrivent à la Banque, les billets en trop mauvais état de conservation. Ceux-là seront brûlés et remplacés par des coupures neuves alors que les autres billets de banque retourneront dans la circulation.

Les billets les plus rares de ce type 5 Francs Noir, sont les exemplaires filigranés, ceux qui portent la date érronée du 14 novembre 1873 au lieu du 5 décembre 1873 et enfin les billets ayant réellement circulé au XIXème siècle jusqu’au 5 février 1874.

À partir du 30 juillet 1914, l’autre moitié des billets, stockés en réserve, coexisteront et circuleront en même temps que le billet de 5 Francs Bleu Type 1905.

Tout comme pour le billet de 5 Francs Bleu, à la vue du recto de ce billet l’on peut découvrir que les Faux-monnayeurs sont tout particulièrement alertés avec trois avertissements sur les dangers liés à leur activité de contrefacteur. Pour sa part, le verso du billet contient également deux autres alertes.

Référence : Catalogue FAYETTE N°1

Ordre chronologique : Cette valeur précède le billet de 5 FRANCS BLEU.

Afficher tous les 4 résultats

une question ?

Contactez-nous

Par téléphone au SAV
coût d'un appel local depuis la France

09 51 70 61 80

Par mail
nous vous répondons sous 24h

Contactez-nous

Via Facebook
nous vous répondons sous 24h

Suivez-nous
Vente à distance
Du lundi au vendredi
de 10h à 18h
au 01 45 08 49 01
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×