500 Francs La Paix

500 FRANCS LA PAIX

500 Francs LA PAIX
500 FRANCS LA PAIX Verso 500 Francs LA PAIX

500 FRANCS LA PAIX

Ce billet de 500 Francs La Paix de la Banque de France a été imprimé du 4 janvier 1940 au 19 avril 1945 et mis en circulation à partir du 25 février 1941.

D’après : une œuvre de LAURENT, gravé par HOURRIEZ et DREYFUS.

Impression : Bleu/Jaune/Vert. Date, les numéros et les signatures du Contrôleur Général, Caissier Général, Secrétaire Général, imprimés en noir.

Billet recto : Dans un cadre de feuilles de lauriers et d’épis de blé, une jeune femme de profil, drapée d’une toge, coiffée d’une couronne de feuilles de chênes et d’oliviers symbolisant « La Paix ». Celle-ci tient un rameau d’olivier à la main droite. A chaque coin supérieur, la valeur faciale du billet : « 500 » de part et d’autre, d’un cartouche jaune dans lequel est inscrit en lettres capitales de couleur rouge vif : BANQUE DE FRANCE. En bas de la vignette, sous les trois signatures, la date de création en noir sur un fond jaune.

Billet verso : Un jeune couple de profil qui regarde dans la même direction encadrés de feuilles de chêne et de laurier. Le jeune ouvrier tient un manche de pioche à la main droite. Au milieu, une composition jaune de feuilles de chêne et de laurier entrelacées avec le monogramme de la Banque de France, BDF à la verticale et également en jaune. En bas à gauche, l’article 139 du Code pénal sur fond bleu : « L’ART. 139 DU CODE PÉNAL PUNI DES TRAVAUX FORCÉS CEUX QUI AURONT CONTREFAIT OU FALSIFIÉ LES BILLETS DE BANQUE AUTORISÉES PAR LA LOI AINSI QUE CEUX QUI AURONT FAIT USAGE DE CES BILLETS CONTREFAITS OU FALSIFIÉS ».

Dimension : 195 x 115

Filigrane : Profil d’une tête de femme symbolisant LA PAIX accompagné du monogramme BDF à la verticale.

Nombre d’alphabets : 8 664

1 Alphabet : 25 000 Billets (25 lettres de 1 000 billets)

Observations : Bien que ce billet de 500 francs Type 1939 soit nommé « LA PAIX » par la Banque de France, il est original de remarquer qu’il a été créé au début de la 2ème Guerre Mondiale.

L’effigie allégorique du filigrane est semblable à celle utilisée pour illustrer la Paix sur le recto de cette coupure d’une valeur de 500 francs qui a été autorisé à hauteur d’un volume total de 216 millions de billets.

Les grandes allégories dominent les visuels des billets de banque de l’entre deux guerres et sont intimement liées aux fortes préoccupations de l’époque, d’où le choix de la Banque de France, pour cette coupure d’une valeur de 500 francs, d’un visuel comprenant une allégorie de la Paix.

La maquette de ce billet de banque créé en 1939, par le peintre Sébastien LAURENT, dont la jeune femme personnifie la paix (avec des épis de blé, des feuilles de chênes et de lauriers qui symbolise la croissance, la fertilité, la force et l’immortalité) a été imprimé à l’aide de quatre matrices métalliques.

Ce papier-monnaie très coloré a été protégé par la Banque de France avec l’aide d’un enduit protecteur transparent.

Cette valeur de 500 Francs à l’inconvénient, une fois plié en deux vers l’intérieur, de ne pas laisser voir sa valeur faciale. Une faute de verso que la Banque de France avait déjà commise avec le billet de 50 Francs Luc Olivier Merson et qu’elle ne reproduira plus jamais.

Ce billet de banque imprimé en quadrichromie et en taille douce vient remplacer la coupure de 500 Francs Bleu et Rose qui circulait en France depuis 1888 dont la resistance à la contrefaçon n’était plus satisfaisante.

Le filigrane de sécurité de ce billet français aux allégories de la Paix et de l’Agriculture est également l’oeuvre de Sébastien LAURENT.

L’agriculture est également un thème illustré sur le billet de banque d’une valeur de 100 Francs, qui a été dessiné par Eugène Robert Pougheon, sur lequel est reproduit un jeune paysan, et qui a été mis en circulation par la Banque de France en 1947.

Au verso du billet de banque, ce sont les enfants du peintre et sculpteur Maurice Sébastien LAURENT qui lui ont servi d’inspiration pour les deux personnages, dont sa fille Thérèse qui décèdera en 1943.

Les couleurs de ce billet de banque polychrome ont été gravées, au recto par Guy HOURRIEZ, et au verso par Marguerite Angèle DREYFUS née BOUCHET qui grava également le billet de 5000 Francs Empire Français Type 1942.

Lors de sa mise en circulation en 1941, ce billet de banque d’une valeur de 500 francs permettait à peu près de payer un poulet au marché noir.

Ce papier-monnaie existe avec deux différentes combinaisons de signataires pour le Caissier Général, le Contrôleur Général et le Secrétaire Général, à savoir : une première combinaison avec les signatures d’Henri de Bletterie, Pierre Rousseau et René Favre-Gilly, puis une seconde combinaison avec les signatures de Jacques Belin, Pierre Rousseau et René Favre-Gilly.

A la place de ce billet aux allégories de la paix et de l’agriculture, de nombreux collectionneurs auraient préféré que la Banque de France retienne le projet de 500 Francs à l’effigie du ministre de Louis XIV : Jean-Batiste Colbert, de l’artiste Lucien Jonas commandé au peintre en 1939, cependant la vignette ne sera définitivement validée que plus tard en 1942.

Ce billet de banque de 500 Francs Type 1939 a été retiré de la circulation et privé de cours légal le 4 juin 1945.

Référence : Catalogue FAYETTE N°32

Ordre chronologique : Cette valeur succède au billet de 500 FRANCS BLEU ET ROSE et précède la coupure de 500 FRANCS CHATEAUBRIAND.

12 résultats affichés

une question ?

Contactez-nous

Par téléphone au SAV
coût d'un appel local depuis la France

09 51 70 61 80

Par mail
nous vous répondons sous 24h

Contactez-nous

Via Facebook
nous vous répondons sous 24h

Suivez-nous
Vente à distance
Du lundi au vendredi
de 10h à 18h
au 01 45 08 49 01
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×