100 Francs Luc Olivier Merson

100 Francs Luc Olivier Merson

100 Francs Luc Olivier MersonVerso 100 Francs Luc Olivier Merson Verso 100 Francs Luc Olivier Merson

100 FRANCS LUC OLIVIER MERSON

Ce billet de 100 Francs Luc Olivier Merson de la Banque de France a été imprimé : du 2 janvier 1908 au 10 mai 1909 et mis en circulation à partir du 3 janvier 1910 avec la mention du peintre « LOM 02 », du 11 mai 1909 au 29 novembre 1923 sans la mention « LOM », du 29 novembre 1923 au 30 juin 1937 avec « GRANDS CARTOUCHES » et enfin du 9 septembre 1937 au 14 septembre 1939 avec la mention « LE CAISSIER GÉNÉRAL » en remplacement de la mention « LE CAISSIER PRINCIPAL ».

D’après : une œuvre de LUC OLIVIER MERSON, gravure de ROMAGNOL et FLORIAN.

Impression : Bleu/Vert/Orange avec date, signatures et numéro de contrôle en noir.

Billet recto : De part et d’autre, deux allégories accompagnées d’un enfant qui sont accoudées sur un hôtel central représentant à gauche l’Agriculture et à droite le Commerce. L’enfant de gauche maintient un mouton tandis que l’enfant de droite porte un ballot sur lequel est inscrit « LOM 02 » pour le type « avec L.O.M. ». Au centre CENT FRANCS sous « BANQUE DE FRANCE ». En fond, des gros arbres fruitiers.

Billet verso : Sur un fond ornemental se détachent deux figures principales, de part et d’autre du cartouche centrale : un robuste forgeron assis à coté de son enclume avec une masse à la main droite symbolisant le Travail. En face, une allégorie de la Fortune représentée par une jeune femme tenant dans ses bras une corne d’abondance. A ses cotés, un jeune enfant portant dans ses bras une couronne de chêne, de fruits et une branche de lauriers. En bas, en dessous du filigrane, un cartouche comprenant l’article 139 du Code pénal. A chaque coin supérieur « BANQUE DE FRANCE » en angle droit.

Dimension : 182 x 112

Filigrane : Cérès et Mercure à profils superposés en positif.

Nombre d’alphabets : 824, 825 à 9 999, 10 000 à 55 428 et 55 429 à 67 589.

1 Alphabet : 25000 Billets (25 lettres de 1000 billets)

Observations : Ce billet de 100 Francs a été imprimé en couleurs d’après les peintures d’un grand maître, membre de l’Institut de France — Académie des beaux-arts — Luc-Olivier Merson. On comprend mieux pourquoi, sans compter les travaux préliminaires, cette coupure coûtera à la Banque de France entre 67 et 68 francs le mille.

Ce billet d’une valeur de 100 francs Type 1906 est le premier billet polychrome mis en circulation par la Banque de France. Le procédé d’impression polychrome accroît notamment la sécurité du billet en rendant beaucoup plus difficile la réussite de l’imitation par les contrefacteurs. Ce billet atteint tous les objectifs fixés par le gouvernement de la Banque de France, si bien, que cette valeur sera imprimé jusqu’au 14 septembre 1939 et privé de cours légal le 4 juin 1945.

Ce papier-monnaie, également désigné entre collectionneurs : « 100 Francs Merson », est le dernière coupure à être mis en circulation avec la mention « PAYABLE EN ESPÈCES, À VUE, AU PORTEUR ». Cette inscription engageait la banque à rembourser sur le champ son possesseur en monnaies d’argent ou d’or (100 Francs = 5 pièces de napoléons de 20 Francs).

Comme pour le billet de 50 Francs LOM Type 1927, cette valeur de 100 Francs Type 1906 à l’inconvénient, une fois plié en deux vers l’intérieur, de ne pas laisser voir sa valeur faciale. Une faute de verso que la Banque de France commettra encore une fois avec le billet de 500 Francs La Paix.

Sur ce billet de 100 Francs LOM à partir de l’alphabet N°25885, daté 10 juillet 1930, ajout d’une deuxième lettre dans la date de création.

Au cours de sa très longue période de circulation de 1906 à 1939, ce billet de 100 Francs Merson subira plusieurs modifications, ainsi, il est possible de collectionner quatre types de billets différents pour ce visuel à la valeur très circulante.

En raison de complications d’approvisionnement depuis l’Asie de l’Est, le papier de ramie est remplacé pour certaines productions entre les années 1938 et 1939 par le papier de chiffons, qui est plus épais de 13 g/m².

Pour ce billet de 100 Francs LOM, les autorités de la Banque de France avaient choisi un graveur italien nommé César-Abraham Romagnoli pour compléter la gravure inachevée de M. Florian aîné, le ‘i’ a été supprimé du nom de famille afin d’apaiser le peuple car seuls les artistes français pouvaient créer des billets de banque pour le pays.

À la date du 28 janvier 1909, le nombre de billets de 100 Francs Luc-Olivier Merson sont d’exactement 26 360 209 billets, ce qui représente 2,636 millions de francs, sur un total général de circulation de 5 milliards de francs, somme garantie par l’encaisse métallique que la Banque de France possède dans ses caves et dans ses succursales de province.

Référence : Catalogue FAYETTE N°22 avec la signature « LOM 02 », Catalogue FAYETTE N°23 sans la signature « LOM 02 », Catalogue FAYETTE N°24 avec « GRANDS CARTOUCHES » et Catalogue FAYETTE N°25 avec la mention modifié « LE CAISSIER GÉNÉRAL ».

Ordre chronologique : Cette valeur succède au billet de 100 FRANCS BLEU ET ROSE et précède la coupure de 100 FRANCS SULLY.

Afficher tous les 14 résultats

une question ?

Contactez-nous

Par téléphone au SAV
coût d'un appel local depuis la France

09 51 70 61 80

Par mail
nous vous répondons sous 24h

Contactez-nous

Via Facebook
nous vous répondons sous 24h

Suivez-nous
Vente à distance
Du lundi au vendredi
de 10h à 18h
au 01 45 08 49 01
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×