Billet de la Banque de France

BILLET DE LA BANQUE DE FRANCE

Billet de la Banque de France

Billet de la Banque de France

La collection des billets de banque est plus récente que celle des monnaies ou des timbres et la billetophilie est peu connue. Le premier billet de banque dans le monde a été imprimé vers le XIVe siècle.

Sans aucun chauvinisme, j’ajouterai que le billet de la Banque de France est une véritable œuvre d’Art.

Les billets rassemblent toutes les difficultés que la gravure peut imaginer et au surplus, offrent une image d’une indiscutable beauté.

Circulait il des billets avant la création de la Banque de France ?

Au XVIIIe siècle deux tentatives avaient été faites pour doter la France d’un institut d’émission de billets de banque. Tout d’abord, ce fut l’expérience de Law (1716-1720), dont la Banque s’est effondrée en raison de spéculations et d’une émission excessive de billets, suscitant dans l’opinion une méfiance pour ce genre de banque.

Ensuite, cinquante années pus tard, en 1776, pour que, Turgot, fonda une Caisse d’escompte dont un décret du 24 août 1793 entérina sa suppression.

La création d’assignats, très sérieuse dans son principe car appuyée sur des biens nationaux, l’opération avait sa raison d’être car le papier émis n’était que la représentation mobile de la richesse immobilière possédée par la Nation française. Mais bien sûr, on ne sut pas s’arrêter en chemin, il était si facile de pourvoir à toutes les nécessités en faisant imprimer des morceaux de papier auxquels des lois léonines disproportionnées donnaient un cours forcé et qu’ainsi on ne put résister à la tentation de la “planche aux assignats” jusqu’au “crash”.

Il fallait une certain courage pour faire circuler des billets de banque dans le pays, lorsque la France était encore sous le coup de la ruine causée par les assignats. En effet, tout ce qui ressemblait, même de loin, à du papier monnaie semblait frappé a l’avance de discrédit.

Les débuts de la Banque de France.

Pendant toute la première moitié du XIXè siècle, les billets de la Banque de France portent des valeurs faciales élevées et sont émis en très peu d’exemplaires, ce qui explique leur rareté d’aujourd’hui et leur cote supérieure à 50 000 € pour ces billets qui ont survécu aux périodes de démonétisations, de guerres, d’incendies ou d’inondations, et restés en bonne conservation.

Monochromes noirs, ils présentent un aspect assez austère, cette uniformité permet d’assurer une qualité optimale grâce à trois étapes: tout d’abord, en recourant aux plus grands artistes de l’époque, qu’ils soient peintres, dessinateurs ou graveurs, afin que la finesse du dessin et de la gravure rendent les imitations difficiles aux faussaires.
Ensuite, en utilisant l’impression « à l’identique » qui fait coïncider parfaitement le recto et le verso du billet et enfin en imprimant, déjà, certains caractères en « microlettres », comme on le fait aujourd’hui sur les chèques bancaires ou les billets libellés en euros.

En effet, la Banque de France a toujours apporté un soin particulier à ses billets. Tout d’abord, les illustrations étaient confiées à des graveurs de grande renommée, équipés d’échoppes, burins, coussin à graver et d’ébarboir, ensuite le papier utilisé était de très belle qualité. A travers le billet de la Banque de France, les français peuvent se vanter de prouver encore une fois, le fameux « raffinement à la française ».

Le billet de la Banque de France est un produit de consommation : il doit être pratique, solide, sûr, fiable et enfin difficile à imiter. Le billet est le symbole d’une nation et de sa culture, il doit enfin fournir un miroir dans lequel chacun se retrouve, d’où la difficulté de la Banque Centrale Européenne, fondée en 1998, pour choisir le thème des billets en euros.

L’histoire du billet se confond ainsi avec celle du pays, avec le progrès des techniques et le génie du graveur.

En 1848, la Banque de France, se voit confier le privilège de l’émission des billets à Paris, puis sur l’ensemble du territoire. Par ailleurs, la valeur faciale des billets s’abaisse.

La seconde moitié du XIXe siècle marque l’arrivée de la couleur. Le bleu domine à partir de 1862. L’impression en deux couleurs apparaît en 1874. L’impression polychrome en quatre couleurs est mise au point dès les dernières années du XIXe siècle pour le billet de la Banque de France.

Ce changement radical s’accompagne d’une autre innovation qui consiste à différencier la vignette du recto de celle du verso. Deux évolutions qui ne doivent rien au hasard, mais à la nécessité de lutter contre des faussaires qui peuvent désormais reproduire les billets par un procédé tout nouveau : la photographie.

Tout au long du XXe siècle les thèmes deviennent plus variés :
thèmes patriotiques pendant la première guerre mondiale, métiers caractéristiques de l’économie du pays ou allégories, souvent liées aux préoccupations du moment : la Paix, la Victoire, l’Empire français et enfin les grands hommes, hommes politiques ou plus souvent les hommes de lettres, qui ont contribué à la constitution du patrimoine français.

La collection de billets de Banque de France peut être abordée de plusieurs façons

Il y a des collectionneurs qui cherchent à acquérir un seul billet de chaque type, d’autres au contraire qui veulent posséder toutes les signatures, les dates ou même tous les alphabets. Il faut également différencier les collectionneurs qui ne cherchent que des billets de très belle qualité, et ceux qui désirent uniquement le visuel et qui préfèrent avec le même investissement avoir d’avantages de billets de banque de collections.

En plus de l’intérêt artistique ou monétaire, j’ajouterai que le billet de la Banque de France permet de retracer l’Histoire de France avec le visuel des personnages célèbres (Napoléon, Hugo, Richelieu, Berlioz, Racine, Corneille, Quentin de la Tour, Montesquieu, Molière, Henri IV, Pasteur, Voltaire, Delacroix, Eiffel, Pascal, Pierre et Marie Curie…).

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, n’hésitez pas à vous lancer dans la passionnante collection des billets de la Banque de France et les jours de grisaille, sortez vos classeurs de collection et admirez vos billets, rien que la quantité de couleurs qu’ils contiennent vous aidera à retrouvez votre bonne humeur.

Bientôt, nous pourrons visiter le musée CITECO de l’économie et la monnaie, et tout laisse penser que cette heureuse initiative va créer de nouvelles “vocations” dont de nouveaux collectionneurs de billets.

Nous vous informons également que nous avons de disponible un grand choix de matériel de collections pour ranger, classer, archiver vos billets de la Banque de France comme le petit classeur billets ou le grand album billets.

Prenez le temps de découvrir les fiches des billets français sur le site institutionnel de la Banque de France avec les dates d’émission et de retrait de tous les billets.

Les états de conservation des billets

NEUF : Billet parfait n’ayant jamais circulé. Sans trou d’épingle ni pliure.
SPL (pour splendide) : Billet n’ayant pas circulé, soit épinglé Banque de France, soit plié au centre.
SUP (pour supérieur) : Billet ayant très peu circulé, parfois troué ou épinglé ou plié horizontalement et verticalement. Un billet SUP ayant été lavé ou nettoyé doit être classé en TTB.
TTB (pour très très beau) : Billet qui a peu servi, en très bel état de conservation, qui peut avoir quelques trous d’épingles, des plis, mais qui n’est pas tâché et qui n’a pas de coupures importantes.
TB (pour très beau) : Billet usagé. Etat général correct mais ayant de très nombreux trous d’épingle, quelques coupures. Il peut également avoir des salissures, mais aucune partie manquante.

Pour les conservations médiocres en AB ou B, nous pensons qu’il est inutile de proposer des billets dans cette qualité sauf dans le cas d’un billet très rare (XIXème siècle, les premiers billets en A.1 ou les billets fautés).

La vie de circulation d’un billet de la banque de France se situe entre 2 et 10 ans. Les petites  coupures, beaucoup plus manipulées ont une durée générale d’utilisation de 2 ans, contrairement aux grosses valeurs faciales. Tous les billets en mauvais état sont retirés de la circulation par la Banque de France et sont systématiquement détruits.

Découvrez nos billets de collection

Vous souhaitez commencer une collection des billets de la Banque de France, je vous invite à découvrir nos billets disponibles.

Affichage des produits 1–18 sur 348

1 2 3 4 18 19 20
une question ?

Contactez-nous

Par téléphone au SAV
coût d'un appel local depuis la France

09 51 70 61 80

Par mail
nous vous répondons sous 24h

Contactez-nous

Via Facebook
nous vous répondons sous 24h

Suivez-nous
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×